Retour

Une campagne d'attractivité pour donner des envies de Bretagne

Partenaires

15.03.2017

Passez à l’ouest et En 2017, la Bretagne à 1h30 de Paris : c'est à partir de ces deux accroches que la Région, en lien avec les collectivités bretonnes, lance à partir de ce 13 mars, une campagne nationale de promotion qui cible principalement la région parisienne et la moitié nord de la France.

Une série de huit visuels, aux messages volontairement décalés, vont s'acher jusqu’au 26 mars sur 2 045 faces des panneaux du métro parisien et du périphérique, dans les gares et centres commerciaux d’Ile-de-France, mais aussi dans la presse et sur le Net avec, pour objectif, de séduire et d’attirer en Bretagne investisseurs, start-upers, familles, étudiants ou touristes.

Cette campagne d’attractivité est historique à double titre :

> En premier lieu, elle incarne la proximité nouvelle d’un territoire, autrefois enclavé, que l’ouverture de la LGV, dimanche 2 juillet prochain, rapprochera définitivement de Paris, renforçant par là même son attractivité.

Pour Jean-Yves Le Drian, Président de Région qui porte ce projet depuis 12 ans, « il y aura en Bretagne un avant et un après LGV, qui va profondément changer le regard des uns et des autres sur notre région.»

> À l'image du plan de financement de la LGV, fruit d'une mobilisation de tous les acteurs publics bretons dans les années 2000, cette campagne, portée par la Région, l’agence économique BDI et le CRT (Comité régional du tourisme), a reçu l’adhésion des collectivités bretonnes, métropoles, agglomérations et départements.

Certaines d'entre elles, au premier rang desquelles Rennes Métropole, le CD 35 et Lorient Agglomération, ont déjà prévu de prolonger la campagne en la déclinant, via les réseaux sociaux, autour de leurs attraits locaux.

 

Les Bretons mobilisés via les réseaux sociaux

Les Bretons peuvent aussi s’approprier cette campagne et la relayer, via les réseaux sociaux, en s’emparant des visuels, des accroches et du hashtag #passezalouest, créé spécialement pour l’occasion.

Prolongement de cette campagne, conçue par l’agence nantaise Notchup DDB, un portail d'information ( www.passezalouest.bzh) : désormais accessible à tous, il met en avant les atouts du territoire, son cadre de vie, sa capacité d'innovation, ses filières porteuses…, afin de répondre à toutes les questions que se posent les « prospects », avant de franchir le pas et de venir en Bretagne pour 3 heures, 3 jours ou pour toujours.

 

La campagne : affichage, insertions presse et digital

  • Une campagne d’attractivité sur 3 ans

Huit visuels positifs qui, chacun à leur manière, détournent, avec humour, un cliché ou un inconvénient de la vie francilienne (le bruit, les bouchons, les transports bondés…) au bénéfice de la Bretagne et ses atouts.

Sur le même mode, d’autres images viendront enrichir le propos en 2018 et 2019, à la manière d’un feuilleton.

Les photos, signées Grégory Voivenel, ont été réalisées sur tout le territoire : à la Pointe de la Torche, sur le port du Guilvinec, à Brest, Saint-Malo et Rennes, au Mabilay, siège de la French Tech, chez Orange Lab ou encore au dernier festival des Transmusicales, en décembre 2016.

L’accroche unique « Passez à l’ouest », qui fait référence au code de la marque Bretagne, s’accompagne d’une estampille, « En 2017, la Bretagne à 1h30 de Paris », rappelant les gains de temps permettant une meilleure accessibilité en train, entre Paris et l’ensemble du territoire breton.

  • Dix jours d’affichage, du 13 au 26 mars

>  2 045 faces dans le métro, sur le périphérique et dans les rues de Paris (mâts drapeaux) :

  • Tous les panneaux des quais de 5 stations : Opéra, Villiers, Concorde, La Défense, Étoile
  • Une forte présence dans 10 centres commerciaux d’Ile-de-France et à La Défense.

>  Des insertions dans la presse nationale, du 13 au 22 mars (20 minutes, Direct Matin, Le Nouvel Obs, Libération, Le Figaro, Les Inrockuptibles...).

 Un kit digital à décliner sur les réseaux sociaux des partenaires

À l’attention des partenaires de la campagne, la Région met à disposition un kit digital que chaque collectivité peut s’approprier pour habiller ses propres réseaux sociaux : il comprend des fonds d’écran (covers Facebook et Twitter), des signatures mail, un hashtag #passezalouest et 4 courtes vidéos.

Le tout sera à télécharger, dès le 13 mars, sur le portail passezalouest.bzh

Les collectivittés partenaires : Conseils départementaux des Côtes d’Armor, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan, Brest Métropole et Rennes Métropole, Saint-Brieuc Armor Agglomération, Lannion Trégor, Armor-Argoat Agglomération, Morlaix Communauté, Lorient Agglomération, Vannes Agglo, Quimper, Concarneau, Saint-Malo, Redon, Vitré Communauté, Auray-Quiberon Terre Atlantique.

  • Coût de la campagne : 1 M€ en 2017.
  • Conception de la campagne : l’agence Notchup DDB à Nantes.

Le portail d’information passezalouest.bzh

L’idée de ce site web dédié est de prolonger la campagne en ligne, en immergeant les visiteurs dans le territoire et dans l’état d’esprit de la Bretagne. « Il s’agit d’apporter, en quelque sorte, des preuves complémentaires de notre attractivité et de cette proximité renforcée, explique le 1er  Vice-président Loïg Chesnais-Girard, et de donner aussi aux visiteurs des clefs pour les inciter à franchir le pas et à passer à l’ouest. »

4 portes d’entrées thématiques

Le portail propose 4 portes d’entrées thématiques qui s’appuient, chacune, sur des vidéos en page d’accueil, comme un écho à la campagne d’affichage, des cartographies animées et thématiques, des contenus rédactionnels et infographiques, des liens vers d’autres sites pour aller plus loin :

> La Bretagne connectée : BGV, réseau routier gratuit, aéroports, ports, réseau très haut débit...

> La Bretagne performante : éducation, universités, recherche, Pôles de compétitivité, filières performantes...

> La Bretagne inspirante : culture, festivals, gastronomie, tournages de films…

> La Bretagne sereine : cadre de vie, cohésion sociale, défi écologique…

Une 5e  rubrique « passez à l’ouest » apporte des informations pratiques et les témoignages, précieux, de ceux qui sont déjà passés à l’ouest, par exemple, Karim Essemiani (plateforme de financement Gwenneg) et Marie Eloy (Femmes de Bretagne).

Et aussi, en complément :

3 expositions dérivées de la campagne

  • à partir du 29 mars 2017 à la Maison de la Bretagne à Bruxelles, inaugurée ce même jour ;
  • à partir du 10 avril 2017 au siège du Conseil régional de Bretagne, 283 av du Gal Patton à Rennes ;
  • à partir de juillet 2017 à la Maison de la Bretagne à Paris, après rénovation et réouverture de ses locaux, 8 rue de l’Arrivée dans le XVe .

2 plaquettes à venir à l’attention des acteurs économiques et grand public

Ces deux documents, BtoB et BtoC, en cours de réalisation, seront diffusés au printemps, notamment sur des salons professionnels, auprès de délégations étrangères ou des Bretons de Paris.

Côté tourisme, le CRT mise prioritairement, grâce aux temps de parcours réduits en train, sur le développement des courts séjours, tout au long de l’année.

2 autres campagnes complémentaires

> Depuis novembre, une campagne pour informer les Bretons des effets positifs de BGV

La Région orchestre depuis novembre dernier une campagne « Bretagne à grande vitesse : plus vite, plus proches », avec l’objectif, cette fois-ci, d’informer les Bretons des effets positifs de BGV, dans leur quotidien et sur l’ensemble du territoire : gains de temps vers Paris, mais aussi gares transformées, intermodalité et offre de transport TGV/TER/lignes routières accrue de 20 %.

L'enjeu de cette campagne, également conçue par Notchup DDB, est de montrer concrètement les bénéfices apportés par BGV dans la mobilité de chaque usager potentiel, quel que soit son lieu de vie et de travail.

Les lignes nouvelles relieront plus rapidement la Bretagne à Paris, à la France et au reste de l'Europe, mais elles rapprocheront aussi les Bretons entre eux.

> En mars, une campagne SNCF sur les réductions de temps de parcours

Parallèlement à la campagne « Passez à l’ouest »SNCF engage en mars une communication nationale pour mettre en avant les réductions de temps de parcours, tant sur la ligne Bretagne-Pays de la Loire que sur la ligne Sud Europe Atlantique.