Nous contacter :

Vous souhaitez devenir partenaire, contactez Aurélie BASSE ou Élodie BOILEUX, Pôle Marque Bretagne, à l'adresse contact@marque-bretagne.fr ou au +33 (0)2 99 84 78 80

Si vous êtes professionnel du Tourisme, contactez Pascale KERJEAN ou Martine DETRICHE-COURTIN, Comité Régional du Tourisme, à l'adresse marque@tourismebretagne.com ou au +33 (0)2 99 28 44 50

Retour

Les 1res rencontres de la marque BRETAGNE : une journée riche en témoignages !

Partenaires de la marque ou animateurs de la démarche, ils étaient nombreux à  témoigner sur scène à l'occasion des 1res rencontres de la marques, le 2 mars à à Brest, à l’ Université de Bretagne Occidentale.
Extraits :

Dynamique de la marque : quelle démarche, quelles implications, quels bénéfices ?

  • - Emmanuelle Legault ( Cadiou Industrie): « En lisant un article sur la marque, j’ai pensé  « c’est fait pour nous ».
  • - Nicolas Ribeyre ( Carl Zeiss Vision) : «Pour notre entreprise,  allemande et implantée à Fougères depuis 60 ans, l’adhésion à la marque est le signe de notre ancrage territorial ».
  • - Véronique Brégeon ( Maison Le Coq-Gadby): « La Bretagne, c’est bien simple, je lui appartiens et je l’aime. Avec la marque, j’ai les outils pour le dire et pour le montrer dans mes métiers ».
  • - Emmanuelle Garnaud-Gamache ( Pôle Images & Réseaux): « La diversité des partenaires illustre ce que porte la marque : l’enthousiasme, l’intelligence au travail, la volonté du qualitatif, l’exigence, l’adhésion aux valeurs ».
  • - Mickaël Dodds ( Comité Régional du Tourisme): « Dans le tourisme, tout foisonne : logos, labels, petites entreprises…  Plus qu’ailleurs, il y a un besoin de cohérence, de  pédagogie, d’accompagnement».

L’enjeu de la rencontre de l’entreprise et du territoire.

  • - Sébastien Le Gall, enseignant-chercheur en stratégie à l’Université de Bretagne-Sud : « La création de valeur passe par la proximité, l’ancrage, le savoir différencié »... « Une marque n’est que la continuité de la construction de ressources et de compétences qui se sont imposées dans le temps ». 
  • - Jacques Delanoë, consultant en marketing : « Une marque est bien née quand elle fédère naturellement les énergies, quand ses partenaires démontrent leur capacité à se l’approprier. Il est important qu’il y ait réciprocité entre le territoire régional et les entreprises qui portent la marque ».
  • - Frédéric Rode, DG de Bretagne Développement Innovation : «Quand une marque rencontre son marché, c’est un succès. Il faut maintenant travailler la stratégie pour progresser encore, écrire la feuille de route, mesurer l’impact, se donner une vision à 3 ans, diversifier les services aux partenaires, monter en puissance »
  • - Loïc Hénaff : « la marque Hénaff, dont le cœur bat très fort en Bretagne, est un élément du terreau qui constitue la marque Bretagne, un petit caillou parmi d’autres qui, tous, la construisent ». Et Produit en Bretagne ? «Elle s’applique aux produits alors qu’on associe la marque Bretagne à la communication institutionnelle des entreprises».
  • - Valérie Kugler-Saudrais ( Domaine des Ormes): « Le code de la marque nous confère un supplément d’âme. Nous ne vendons plus seulement un produit mais une destination touristique ».
  • - Hugues Meili ( Niji, nouvelles technologies numériques): « En endossant la marque Bretagne, on revendique une appartenance. Elle donne du relief, de la personnalité. C’est un sésame qui nous ouvre les portes des plus grands groupes, les plus fermés, les plus inaccessibles ».
  • - Jean-Luc Martin ( Festival des Vieilles Charrues) : «Notre nom était un peu comme une glaise qui colle aux godasses, un peu lourde. La marque Bretagne nous aide à marcher plus loin, à nous tourner vers le monde ».

Opérations collectives et nouveaux services.

  • - Anne Miriel (Directrice de l’attractivité à BDI). « La marque de territoire a donné un nouvel élan à la tradition bretonne de l’action collective. Elle permet de franchir des seuils, de gagner en efficacité ».
  • - Jean-Luc Le Jaoën ( Chambres de Métiers et de l'artisanat): « L’industrie nautique, c’est comme le village d’Astérix : tout le monde s’y bagarre jusqu’à ce que les Romains s’annoncent. La marque Bretagne est notre ralliement. Sur notre stand au Salon Nautique,  le chef d’une petite entreprise de 10 salariés m’a dit : « Je n’ai rien à envier à Bénéteau !»
  • - Stéphane Riou ( Pôle Mer Bretagne) : « La marque Bretagne marche aussi bien pour les actions collectives que pour les initiatives individuelles ».
  • - Armelle Lena et Michaël Dodds : « De nouveaux services sont désormais à la disposition des partenaires, notamment sur le nouvel extranet de la marque : un blog, un annuaire, un espace de ressources documentaires, une cartothèque, des argumentaires, une photothèque…  Et des ateliers thématiques vont être proposés, des rencontres organisées, un travail en réseau favorisé ».
  • - Loïg Chesnais-Girard (Président de la Commission Economie du Conseil régional de Bretagne): « Porter la marque Bretagne est une responsabilité. C’est contribuer à la diffusion d’un esprit commun. C’est, pour chacun, porter un petit bout de la Bretagne pour aller plus loin ensemble ».