Aller au contenu principal

Ollivier Fouchard

Dirigeant de la société ODE VOR

Tee-shirts colorés, mugs, montres... Les dessins du Lorientais Ollivier Fouchard s’affichent avec gourmandise !

« Si ma marque s’appelle Je dévore ma Bretagne®, ce n’est pas pour rien, explique l’artiste. J’invite les gens – bretons et non bretons – à dévorer notre région comme on dévore un bon livre. La Bretagne, c’est du mordant, de la niaque, du croquant, de l’appétit : ce sont ces qualités que j’ai voulu mettre en images, loin des clichés humoristiques négatifs qu’on retrouve sur certains produits proposés à la vente dans la région. J’ai voulu prendre un chemin plus subtil avec des formes épurées, privilégier la double lecture, ne pas livrer les choses immédiatement. »

La collection est née accidentellement, dans l’atelier du plasticien : « Je travaillais sur la thématique des fonds marins, et je gravais du plexiglass qui permet de travailler en transparence. La carte de la Bretagne a glissé sur la baleine que je venais de réaliser. J’ai trouvé ça intéressant », se souvient-il.

Avec Je dévore ma Bretagne®, Ollivier Fouchard combine sa passion pour l’image et son attachement au territoire, « à l’identité forte, aux nombreux atouts, qui va de l’avant ». L’adhésion à la marque Bretagne ? « Pour moi, c’était obligatoire », dit l’artiste. « J’aurais été très déçu de ne pas en devenir partenaire. Je suis très sensible à l’identification chartée – l’artiste a travaillé pendant 20 ans dans la communication –. Le logo est génial : simple, facile à utiliser, valorisant pour la région ».

La charte marque Bretagne, claire et vertueuse

La volonté de la Région de fournir cette marque aux industriels, aux créateurs bretons, a créé une cohésion et un réseau régionaux. « Je suis fier d’apposer sur ma communication un logo qui m’a crédibilisé, et m’a permis d’obtenir très rapidement des rendez-vous avec des dirigeants d’entreprises ».

Promouvoir le savoir-faire breton

C’est à Bresan, entreprise vannetaise, qu’Ollivier Fouchard a confié la commercialisation des tee-shirts. « J’ai fait appel à des industriels qui connaissent parfaitement leur métier. Je ne m’occupe ni de la fabrication, ni de la vente. Je reste à ma place : je suis auteur-plasticien, je vends mes idées, mes créations. C’est ce qui me permet de garder l’esprit libre pour travailler. Ça ne m’empêche pas d’être attentif à ce que font mes partenaires : j’ai demandé à ce que la communication papier de Je dévore ma Bretagne® soit imprimée dans la région, à ce que les meubles de présentation des articles y soient fabriqués. Une série de tee-shirts en coton bio, sérigraphiée en Bretagne, est dans les cartons. La collection est distribuée en boutiques, dans des lieux touristiques, via la plateforme le kiosque breton. La promotion des entreprises bretonnes est pour moi primordiale ». Armor Lux est l’un des distributeurs de la collection pour enfants que vient de créer Ollivier. Dousig® – « c’est tout doux » en breton -. Le triskell est modernisé, rayonnant, en mouvement. Le plasticien réfléchit à un projet de gamme de yaourts pour enfants pour le compte de la laiterie Ker Ronan, et a travaillé sur un livre bilingue français-breton qui sortira prochainement.

Ollivier Fouchard a de l’appétit.

Je dévore ma Bretagne

Découvrir le témoignage suivant